Outsider Art Magazine


lundi 20 janvier 2014

Musée d'art naif de Laval: Exposition des tapisseries et travaux textiles d'Adam NIDZGORSKI

Du 1er février au 30 mars 2014: exposition d'Adam NIDZGORSKI au musée d'art naïf de Laval.

Cette exposition sur les travaux textiles de Nidzgórski est proposée à l’occasion de l’acquisition récente de deux tapisseries, aboutissements de l’étroite collaboration entre l’univers du plasticien et le savoir-faire de lissiers interprètes.


Né en France à Cormeilles-en-parisis en 1933 et d’ascendance polonaise, Adam Nidzgorski suit des études au collège français, puis au Lycée Polonais de Paris de 1946 à 1951, et obtient une bourse pour étudier jusqu’en 1954 à l’Akademii Wychowania Fisycznego de Varsovie. C’est en 1963, encouragé par une amie, qu’il commence à dessiner et à peindre. Et tout d’abord, en parfait autodidacte. Il utilise alors la gouache, l’encre de Chine, les crayons de couleur, travaille sur papier et s’essaye dès cette époque sur ces supports moins conventionnels. 
 
Adam Nidzgorski compose avec des matériaux divers et sur les supports les plus étonnants des personnages souvent en couple ou en groupe et accrochés les uns aux autres. Il consacre la quasi-totalité de son œuvre à la représentation humaine. Ces êtres, exécutés de façon rudimentaire et cernés d’un épais trait de matière, vous dévisagent de leurs grand yeux au regard intense semblant vous interroger ou solliciter votre protection.

Créateur prolifique, Nidzgorski réalise ses œuvres avec la plus grande économie de moyens et cette liberté dans le choix des techniques et des supports est l’une des constantes de son œuvre.


Nidzgorski trace son trait à la mine de plomb, aux pastels secs ou gras, à l’acrylique ou à l’huile, à l’encre de Chine ou aux crayons bic sur des cartons de récupération, des nappes de papier, des copies d’examen, des journaux, des bandes d’électrocardiogrammes …et même sur divers tissus et feutrines qu’il découpe, assemble et coud pour produire ce qu’il appelle ses « peintures-textiles ». A ces productions textiles, se rajoutent des tapisseries tissées et des appliqués réalisés d’après ses dessins par des artistes de Tunisie pour les premières et du Bénin pour les seconds.
 
De multiples expositions, tant collectives que personnelles, lui ont rendu hommage (…). Son œuvre figure en permanence au Site de la Création-Franche à Bègles (France) ; au Musée de Stadshoff de Zwolle (Pays-Bas) ; au musée d’Art Brut de Villeneuve D’Ascq – Donation L’Aracine (France) ; au Musée International d’Art Naïf Anatole Jakovsky à Nice (France) ; au Musée de Navarra à Pampelune (Espagne). Et, bien évidemment, dans de nombreuses collections particulières. En Pologne, Varsovie (1973), Bialystok (en2008), Płock (en 2009), Poznan (en 2010), Katowice (en 2012) lui ont déjà rendu hommage.

Horaires :
Du mardi au samedi : 10h à 12h – 14h à 18h
Les dimanches : 14h à 18h
Accueil des groupes sur rendez-vous
Fermé les lundis et jours fériés
Pour les scolaires et les groupes : visites guidées et ateliers pédagogiques sur rendez-vous au  02.43.53.39.89
Tarifs :
Entrée tarif unique  : 1 €
Visite commentée  : 2 €
Entrée gratuite pour tous le premier dimanche du mois
Gratuité pour les groupes scolaires, jeunes de moins de 18 ans, étudiants, demandeurs d’emploi

Pour aller plus loin :
Site internet d’Adam Nidzgorski www.adamnidzgorski.com

source: musée d'art naïf de Laval



D’ascendance polonaise, Adam Nidzgorski est né en France, à Cormeilles-en-parisis près de Paris, en 1933. Après des études au collège français, puis au Lycée Polonais de Paris de 1946 à 1951, il obtient une bourse et part pour Varsovie en 1951 où il étudie jusqu’en 1954 à l’Akademii Wychowania Fisycznego. (…) C’est en 1963, encouragé par une amie, qu’il commence à dessiner et à peindre. Et tout d’abord, en parfait autodidacte. Il utilise alors la gouache, l’encre de Chine, les crayons de couleur, travaille sur papier et s’essaye dès cette époque sur ces supports moins conventionnels.(…)

Adam Nidzgorski compose avec des matériaux divers et sur les supports les plus étonnants des personnages souvent en couple ou en groupe et accrochés les uns aux autres. Adam Nidzgorski (1933 – ) consacre la quasi-totalité de son œuvre à la représentation humaine.

Ces êtres, exécutés de façon rudimentaire et cernés d’un épais trait de matière, vous dévisagent de leurs grand yeux au regard intense semblant vous interroger ou solliciter votre protection.

Créateur prolifique, Nidzgorski réalise ses œuvres avec la plus grande économie de moyens et cette liberté dans le choix des techniques et des supports est l’une des constantes de son œuvre.



 Cette exposition sur les travaux textiles de Nidzgórski est proposée à l’occasion de l’acquisition récente de deux tapisseries, aboutissements de l’étroite collaboration entre l’univers du plasticien et le savoir-faire de lissiers interprètes.

Nidzgorski trace son trait à la mine de plomb, aux pastels secs ou gras, à l’acrylique ou à l’huile, à l’encre de Chine ou aux crayons bic sur des cartons de récupération, des nappes de papier, des copies d’examen, des journaux, des bandes d’électrocardiogrammes …et même sur divers tissus et feutrines qu’il découpe, assemble et coud pour produire ce qu’il appelle ses « peintures-textiles ». A ces productions textiles, se rajoutent des tapisseries tissées et des appliqués réalisés d’après ses dessins par des artistes de Tunisie pour les premières et du Bénin pour les seconds.


 ********************************


« Les « peintures textiles »

C’est à l’instigation de son épouse, Catherine, que s’initia le projet d’un travail commun susceptible de conjoindre les aptitudes spécifiques de l’un et de l’autre. Adam recueillant des coupons et des chutes de tissus dans les boutiques du marché Saint-Pierre, à Paris ; y découpant et juxtaposant, sans projet préalable, des formes ensuite appliquées et fixées par des épingles sur une toile de jute : formes ultérieurement faufilées par Catherine puis cousues sur le support (…). D’abord les détails, ensuite le fond. (…) Il s’agit d’abord de peindre avec des tissus comme on étale de la peinture au sortir du tube.

Les « Appliqués »
D’un voyage au Bénin, en 1981, l’amateur de textile et d’à-plats de couleurs vives qu’est Adam Nidzgorski ne pouvait que s’enthsousiasmer pour les « appliqués », ces tissus colorés que teinturiers et brodeurs spécialisés « appliquent » (d’où leur nom) sur d’autres tissus à fond uni. (…) De retour à Ctotonou en 2010, Nidzgorski rencontre François Yêmadgè (…) et, en fil en aiguille, lui propose de réaliser des « appliqués » à partir de photocopies qu’il lui fait parvenir de ses propres dessins.

Les tapisseries
C’est une démarche identique qui, depuis bientôt 4 ans, le pousse à faire réaliser pa Zina, une tisserande tunisienne (…) des tapisseries (d’un format environ de 100cm sur 80 cm) à partir de dessins de plus petits format (au plus 24×32) laissant le soin à l’artisane de déployer la laine pour en réaliser une version homothétique beaucoup plus grande. »

texte d’Alain BOUILLET
(Commissaire d’exposition, critique d’art, Professeur à l’Université de Montpellier)
à Cannes-et-Clairan, le 4 mai 2013



De multiples expositions, tant collectives que personnelles, lui ont rendu hommage (…). Son œuvre figure en permanence au Site de la Création-Franche à Bègles (France) ; au Musée de Stadshoff de Zwolle (Pays-Bas) ; au musée d’Art Brut de Villeneuve D’Ascq – Donation L’Aracine (France) ; au Musée International d’Art Naïf Anatole Jakovsky à Nice (France) ; au Musée de Navarra à Pampelune (Espagne). Et, bien évidemment, dans de nombreuses collections particulières. En Pologne, Varsovie (1973), Bialystok (en2008), Płock (en 2009), Poznan (en 2010), Katowice (en 2012) lui ont déjà rendu hommage.

Nid_personnages (Custom)


Horaires :

Du mardi au samedi : 10h à 12h – 14h à 18h
Les dimanches : 14h à 18h
Accueil des groupes sur rendez-vous
Fermé les lundis et jours fériés
Pour les scolaires et les groupes : visites guidées et ateliers pédagogiques sur rendez-vous au  02.43.53.39.89

Tarifs :

Entrée tarif unique  : 1 €
Visite commentée  : 2 €
Entrée gratuite pour tous le premier dimanche du mois
Gratuité pour les groupes scolaires, jeunes de moins de 18 ans, étudiants, demandeurs d’emploi

Pour aller plus loin :

Site web d’Adam Nidzgorski
http://www.adamnidzgorski.com/#Accueil.A
- See more at: http://laval.fr/musees/test/exposition-adam-nidzgorski-tapisseries-et-travaux-textiles-1er-fevrier-au-30-mars-2014/#sthash.o17tcg13.dpuf
D’ascendance polonaise, Adam Nidzgorski est né en France, à Cormeilles-en-parisis près de Paris, en 1933. Après des études au collège français, puis au Lycée Polonais de Paris de 1946 à 1951, il obtient une bourse et part pour Varsovie en 1951 où il étudie jusqu’en 1954 à l’Akademii Wychowania Fisycznego. (…) C’est en 1963, encouragé par une amie, qu’il commence à dessiner et à peindre. Et tout d’abord, en parfait autodidacte. Il utilise alors la gouache, l’encre de Chine, les crayons de couleur, travaille sur papier et s’essaye dès cette époque sur ces supports moins conventionnels.(…)

Adam Nidzgorski compose avec des matériaux divers et sur les supports les plus étonnants des personnages souvent en couple ou en groupe et accrochés les uns aux autres. Adam Nidzgorski (1933 – ) consacre la quasi-totalité de son œuvre à la représentation humaine.

Ces êtres, exécutés de façon rudimentaire et cernés d’un épais trait de matière, vous dévisagent de leurs grand yeux au regard intense semblant vous interroger ou solliciter votre protection.

Créateur prolifique, Nidzgorski réalise ses œuvres avec la plus grande économie de moyens et cette liberté dans le choix des techniques et des supports est l’une des constantes de son œuvre.



 Cette exposition sur les travaux textiles de Nidzgórski est proposée à l’occasion de l’acquisition récente de deux tapisseries, aboutissements de l’étroite collaboration entre l’univers du plasticien et le savoir-faire de lissiers interprètes.

Nidzgorski trace son trait à la mine de plomb, aux pastels secs ou gras, à l’acrylique ou à l’huile, à l’encre de Chine ou aux crayons bic sur des cartons de récupération, des nappes de papier, des copies d’examen, des journaux, des bandes d’électrocardiogrammes …et même sur divers tissus et feutrines qu’il découpe, assemble et coud pour produire ce qu’il appelle ses « peintures-textiles ». A ces productions textiles, se rajoutent des tapisseries tissées et des appliqués réalisés d’après ses dessins par des artistes de Tunisie pour les premières et du Bénin pour les seconds.


 ********************************


« Les « peintures textiles »

C’est à l’instigation de son épouse, Catherine, que s’initia le projet d’un travail commun susceptible de conjoindre les aptitudes spécifiques de l’un et de l’autre. Adam recueillant des coupons et des chutes de tissus dans les boutiques du marché Saint-Pierre, à Paris ; y découpant et juxtaposant, sans projet préalable, des formes ensuite appliquées et fixées par des épingles sur une toile de jute : formes ultérieurement faufilées par Catherine puis cousues sur le support (…). D’abord les détails, ensuite le fond. (…) Il s’agit d’abord de peindre avec des tissus comme on étale de la peinture au sortir du tube.

Les « Appliqués »
D’un voyage au Bénin, en 1981, l’amateur de textile et d’à-plats de couleurs vives qu’est Adam Nidzgorski ne pouvait que s’enthsousiasmer pour les « appliqués », ces tissus colorés que teinturiers et brodeurs spécialisés « appliquent » (d’où leur nom) sur d’autres tissus à fond uni. (…) De retour à Ctotonou en 2010, Nidzgorski rencontre François Yêmadgè (…) et, en fil en aiguille, lui propose de réaliser des « appliqués » à partir de photocopies qu’il lui fait parvenir de ses propres dessins.

Les tapisseries
C’est une démarche identique qui, depuis bientôt 4 ans, le pousse à faire réaliser pa Zina, une tisserande tunisienne (…) des tapisseries (d’un format environ de 100cm sur 80 cm) à partir de dessins de plus petits format (au plus 24×32) laissant le soin à l’artisane de déployer la laine pour en réaliser une version homothétique beaucoup plus grande. »

texte d’Alain BOUILLET
(Commissaire d’exposition, critique d’art, Professeur à l’Université de Montpellier)
à Cannes-et-Clairan, le 4 mai 2013



De multiples expositions, tant collectives que personnelles, lui ont rendu hommage (…). Son œuvre figure en permanence au Site de la Création-Franche à Bègles (France) ; au Musée de Stadshoff de Zwolle (Pays-Bas) ; au musée d’Art Brut de Villeneuve D’Ascq – Donation L’Aracine (France) ; au Musée International d’Art Naïf Anatole Jakovsky à Nice (France) ; au Musée de Navarra à Pampelune (Espagne). Et, bien évidemment, dans de nombreuses collections particulières. En Pologne, Varsovie (1973), Bialystok (en2008), Płock (en 2009), Poznan (en 2010), Katowice (en 2012) lui ont déjà rendu hommage.

Nid_personnages (Custom)


Horaires :

Du mardi au samedi : 10h à 12h – 14h à 18h
Les dimanches : 14h à 18h
Accueil des groupes sur rendez-vous
Fermé les lundis et jours fériés
Pour les scolaires et les groupes : visites guidées et ateliers pédagogiques sur rendez-vous au  02.43.53.39.89

Tarifs :

Entrée tarif unique  : 1 €
Visite commentée  : 2 €
Entrée gratuite pour tous le premier dimanche du mois
Gratuité pour les groupes scolaires, jeunes de moins de 18 ans, étudiants, demandeurs d’emploi

Pour aller plus loin :

Site web d’Adam Nidzgorski
http://www.adamnidzgorski.com/#Accueil.A
- See more at: http://laval.fr/musees/test/exposition-adam-nidzgorski-tapisseries-et-travaux-textiles-1er-fevrier-au-30-mars-2014/#sthash.o17tcg13.dpuf


Designed ByBlogger Templates