Outsider Art Magazine


mercredi 6 novembre 2013

L'art brut aux enchères en faveur des malades (Gand-Lile)

Le jardin de pierre, le paradis selon Nek chand
Tout l’univers de Nek Chand, artiste indien, star de l’art brut, créateur du Rock Garden de Chandigarh (Inde), se retrouve dans un parc de 160 000 m2, projet autant artistique que social, planté de ces statues qui ne sont pas sans rappeler certaines pièces exposées au LaM de Villeneuve-d’Ascq.

C’est parce qu’il est lui-même passionné d’art contemporain mais aussi sensibilisé aux maladies mentales que Patrick De Bleser, avocat, a imaginé avec un club Rotary de Gand, un projet dédié aux personnes souffrant de troubles mentaux. Il s’agit, à l’issue d’un long travail de mise en réseau commencé à la fin de l’année dernière, de mettre aux enchères publiques 45 répliques de statues de Nek Chand au profit de quatre centres psychiatriques belges et français : l’Institut Docteur-Guislain de Gand, le centre psychiatrique Caritas de Melle, le centre psychiatrique Sint-Amadeus d’Anvers et l’EPSM de Saint-André, près de Lille. Le tout sous l’égide scientifique et artistique du LaM. Pour Savine Faupin, conservateur de l’art brut au musée de Villeneuve-d’Ascq, ce type d’opération, grande première pour le musée, est parfaitement légitime dans la mesure où, depuis 2004, des patients de l’EPSM de Saint-André sont régulièrement accueillis dans le cadre d’ateliers artistiques et thérapeutiques.
Présentées il y a quelques jours, les quarante-cinq statues seront officiellement mises aux enchères au tout nouveau New Zebra de Gand, ce jeudi 7 novembre. L’argent recueilli sera versé aux hôpitaux pour financer différents projets (une précédente opération du même genre avait permis de recueillir 83 000 euros). Une équation ainsi résumée au musée : mobiliser les réseaux des collectionneurs tout en participant à la promotion de l’art brut.


 



Designed ByBlogger Templates